baniere du site

SIDE PROJECTS 

SUD SUD

Créations chorégraphiques

> P.E.N.I.S P.O.L.I.T.I.C.S # S.P.A.C.E
Création le 2 et 3 septembre 2012 - La Bâtie, Festival de Genève (Suisse)

Chorégraphie et danse P.E.N.I.S P.O.L.I.T.I.C.S : Thabiso Heccius Pule, Thami Hector Manekehla
Chorégraphie et danse S.P.A.C.E : Susana Panadés Díaz, Thabiso Heccius Pule, Thami Hector Manekehla
Musique : Fernando De Miguel et Oscar Martin Correa avec la contribution de Midleko
Lumière : Marie Predour et Daniel Demont

Production : Association Sud Sud
CoproductioN : La Bâtie - Festival de Genève
Avec le soutien de : Ville de Genève, Fonds culturel Sud, Pro Helvetia Fondation suisse pour la culture pour la résidence à Soweto
Accueil studios : Nyakaza Space-Soweto, Studios 44/Cie Gilles Jobin-Genève

Origine du projet
Première pièce chorégraphique commune proposée par des artistes émergents genevois, sud-africain et espagnol et produite par l’Association Sud Sud, P.E.N.I.S P.O.L.I.T.I.C.S # S.P.A.C.E résulte de la rencontre à Genève en juillet 2011 de Susana Panadés Díaz, Thabiso Heccius Pule, Thami Hector Manekehla, Fernando de Miguel et Oscar Martin Correa pendant le workshop international GVA Sessions/Dialog : Sound and Movement. En effet, dans le cadre des ateliers de recherche des GVA Sessions, la danseuse Susana Panadés Díaz et le compositeur Fernando de Miguel, tous deux établis à Genève, ont travaillé avec les danseurs sud-africains Thabiso Heccius Pule et Thami Hector Manekehla ainsi qu’avec le compositeur espagnol Oscar Martin Correa. Ensemble, ils ont construit un espace commun pour comprendre, vivre, travailler, partager, échanger, questionner, mélanger, observer et débattre de leurs conditions artistiques et pour explorer leurs idées. Ressentant le besoin de développer leur collaboration après la présentation publique de leurs travaux de recherche, ils ont décidé de s’engager sur une création commune de deux pièces : P.E.N.I.S P.O.L.I.T.I.C.S et S.P.A.C.E. La Bâtie – Festival de Genève s’est enthousiasmé pour le projet et a décidé de coproduire les deux pièces pour la 36ème édition du festival en septembre 2012.

Le travail
Les répétitions de la création se sont déroulées entre l’Afrique du Sud et la Suisse dans le cadre d’une première résidence à Nyakaza Space à Soweto du 21 mai au 1er juin et d’une seconde aux studios 44/Cie Gilles Jobin à Genève du 23 juillet au 1er septembre incluant la création lumière et la finalisation technique à la Salle des Eaux-Vives à Genève. Parallèlement aux répétitions, les danseurs et les musiciens ont dirigé des ateliers chorégraphiques et sonores à Soweto. Le travail de création a été documenté et des rencontres avec le public ont été organisées.

> LE CHAINON MANQUANT -THE MISSING LINK
Atelier de création le 28 avril 2010 - Bonlieu Scène nationale, Annecy (France)
Création le 10 juin 2010 - Festival Big Bang, Genève

Chorégraphie : Gilles Jobin
Musique : Cristian Vogel
Danse : Susana Panadès Diaz, Isabelle Rigat, Louis Clément Da Costa, Martin Roehrich, Tidiani N’Diaye, Adama Meriko

Production:Cie Gilles Jobin / Projet Sud-Sud (Suisse), Donko Seko (Mali)
Coproduction : Bonlieu Scène nationale, Annecy (France)
Avec le soutien de : La Coopération Suisse au Mali, Hekvetas Mali

C’est en septembre 2009 que la Cie Gilles Jobin découvre le centre de danse Donko Seko de Kettly Noël à Bamako (Mali). Gilles Jobin et Isabelle Rigat y ont donné un atelier dans le cadre d’un programme de formation décentralisée du danseur. Une vingtaine de jeunes danseurs en formation ont participé à ce projet, soutenu par la Coopération suisse au Mali et Helvetas-Mali. Il a été suivi d’une présentation publique du travail en cours et d’une représentation de la pièce Black Swan de Gilles Jobin au Centre Culturel Français de Bamako dans le cadre du festival Dense Bamako Danse.

Gilles Jobin a été enthousiasmé par l’engagement de ces jeunes danseurs qui venaient de plusieurs régions du Mali (Kayes, Segu) et de l’Afrique de l’Ouest (Niger). Leur passion vitale comme leur nécessité d’accéder à la connaissance était à la fois touchante et stimulante. Dans un pays comme le Mali, la danse est une des clés possibles pour ouvrir les portes de l’accès à la culture et à la formation.

C’est en conversant avec Kettly Noël que la Cie Gilles Jobin a décidé de s’engager sur un projet de collaboration pour poursuivre la formation décentralisée et développer un volet de création : Le chaînon manquant - The missing link

En mai 2010, aux studios 44 de Genève, deux danseurs maliens de Donko Seko (Mali) ont été invités à poursuivre le projet avec quatre danseurs de la Compagnie Gilles Jobin. Les répétitions, commencées en mai 2010, aboutiront à la création de la pièce Le chaînon manquant - The missing link qui sera présentée les 28 et 29 mai à Bonlieu Scène Nationale (Annecy/France) dans le cadre du Festival EXTRA 10 et les 10 et 11 juin à Genève pour le Festival Big Bang.

Cette collaboration entre la Cie Gilles Jobin et Donko Seko/Kettly Noël s’est poursuivie avec un second atelier de recherche chorégraphique de deux semaines qui aura lieu à Kayes (Mali) en juin 2010. Gilles Jobin a travaillé avec 21 danseurs pour leur retransmettre la pièce dont il leur a fait don.

> SWISS TALES
Création Octobre 2005 Bienal Do Dança Do Ceara - Fortaleza - Brésil

Pièce 10 danseurs brésiliens et 2 danseurs Mozambicains